Slow Coffee à la Chemex

Depuis quelques semaines, nous avons un nouvel accessoire à la maison qui me rend la perspective du week-end encore plus agréable: la cafetière Chemex. Moi qui n’aimais pas vraiment le café (sauf pour les boissons lactées et sucrées façon Starbucks), je redécouvre ses saveurs et ses subtilités grâce à ce système qui donne un résultat bien meilleur, à mon sens, que les machines.

Le « slow coffee », comme on l’appelle parfois, se réfère tout simplement au café obtenu grâce à des méthodes d’extraction douce, à l’ancienne, comme la cafetière à piston (que j’aime moins), l’AeroPress, le V60 ou la Chemex, de plus en plus plébiscités dans les coffee shops de spécialité. On pourrait y inclure aussi le cold brew, dont je vous parlais il y a deux ans, et que j’adore en été.

L’engouement renouvelé pour ces techniques est gustatif, bien sûr (on obtient un café plus rond, moins amer, avec des arômes décuplés), mais je crois qu’il correspond aussi aux nouvelles aspirations des consommateurs après des décennies de cafés industriels insipides: avoir accès à de bons produits, prendre le temps de préparer chaque étape soi-même, expérimenter… Cela a tellement plus de charme que d’appuyer sur le bouton d’une machine !

Suite à un petit partage sur Instagram, vous avez été quelques-unes à me suggérer de vous expliquer plus précisément la préparation du café à la Chemex. Je viens donc aujourd’hui vous détailler la manière dont nous procédons, avec en bonus une petite vidéo qui devrait vous mettre dans l’ambiance. J’espère que cela vous plaira et vous inspirera !slowcoffee-chemex1Image de prévisualisation YouTube

▼▼▼

MATÉRIEL À PRÉVOIR

  • Du café en grains*
  • Un moulin à café, électrique ou manuel
  • Une cafetière Chemex 6 tasses ou équivalent
  • Un filtre à café adapté, labellisé FSC et non blanchi
  • Une bouilloire versante à bec long type col de cygne
  • Une balance chronomètre
    ou une balance classique et le chronomètre de votre téléphone

*Le café moulu classique du commerce est trop fin pour cette utilisation. En boutique spécialisée, vous pouvez demander du café moulu spécial pour les méthodes d’extraction douce, si vous ne désirez pas moudre le café vous-mêmes.

▼▼▼

PRÉPARATION

Pesez 700g d’eau, et mettez-la à chauffer dans la bouilloire. Pendant ce temps, pesez 50g de grains de café et passez-les au moulin jusqu’à obtenir une mouture ni très fine, ni très grossière, semblable à du sel marin (la catégorie « medium » sur cette image).

Placez le filtre en papier dans la partie supérieure de la cafetière, en plaçant trois feuillets d’un côté (celui du bec verseur) et un seul de l’autre. Quand l’eau est chaude, versez-en sur le filtre pour l’imbiber complètement et réchauffer le verre. Jetez cette eau.

Versez le café moulu dans le filtre et tapotez-le légèrement pour obtenir une surface plane et homogène. Placez votre cafetière sur la balance.

Lancez le chronomètre. Tout doucement, en cercles concentriques, versez une première fois 100g d’eau dans le cône, puis laissez reposer durant 40-50 secondes. Cette étape permet d’imbiber la mouture d’eau et de la dégazer.

Vous pouvez désormais verser le reste de l’eau, toujours avec le même geste: des cercles concentriques, du centre vers l’extérieur. Faites des pauses à chaque fois que le niveau d’eau atteint le haut de la cafetière, laissez redescendre un peu, puis recommencez à verser, etc…

Au total, le temps d’infusion ne devrait pas dépasser 4 min 30. Lorsque l’eau s’est écoulée, retirez le filtre. (Celui-ci peut être composté, ou vous pouvez réutiliser le marc de café pour un gommage DIY !)

C’est prêt ! Buvez seul ou avec un lait de votre choix: pour un latte soja, je prends un grand verre que je remplis entre 1/4 et 1/3 de café, puis le reste avec du lait de soja non sucré. On peut ajouter une cuillère de sirop d’agave si nécessaire.

▼▼▼

EXPÉRIMENTATION

Les quantités et les temps donnés ici sont des moyennes, avec lesquelles vous pouvez jouer selon la force et le style du café que vous utilisez, vos goûts, etc… Vous pouvez par exemple jouer sur la proportion entre grains moulus et quantité d’eau.

Le goût du café peut aussi varier selon la finesse de la mouture: plus il est fin, plus l’écoulement de l’eau sera difficile, et plus l’infusion sera longue et forte. Au contraire, un café trop grossièrement moulu n’aura pas le temps de s’infuser suffisamment et laissera l’eau s’écouler trop vite.

En bref, à vous de vous entraîner et de trouver la combinaison parfaite pour vous !slowcoffee-chemex2

Où trouver la Chemex ?

En ville, les cafetières Chemex sont souvent vendues dans les coffee shops et boutiques spécialisées en thé et café. Sinon, je l’ai trouvée sur Amazon ou chez MaxiCoffee, où vous trouverez aussi le reste du matériel. Pour info, elle existe en contenance plus petite, pour 3 tasses.

***

Connaissiez-vous ce type de méthode d’extraction douce ?
Est-ce une technique qui pourrait vous intéresser ?

 Cet article contient un lien affilié. Un immense merci pour votre soutien ♥︎
Pour en savoir plus sur la monétisation de ce blog, RDV sur ma FAQ.

17 commentaires

  1. Ah, le café ♥
    C’est devenu mon «pêché» mignon depuis que j’ai découvert le vrai café il y a un peu plus d’un an (tous les « cafés » que j’avais bu jusqu’alors ne me plaisaient pas… je n’ai compris qu’après pourquoi !).

    Le café Chemex, c’est une amie qui me l’a fait découvrir : je l’aime énormément ♡
    En mode d’extraction douce, comme toutes celles que tu cites, il y a aussi la «Kalita», beaucoup moins connue en France (je ne connais que deux coffeeshop à Paris qui la propose).

    C’est devenu un rituel «doudou» chez moi : le choix des graines pour lequel je me rends directement chez les torréfacteurs sur Paris (mes préférés sont La Caféothèque & Terres de Café à Paris), moudre moi-même mes petits grains le matin (afin que les arômes soient très présents), la réaliser alors que le ciel tourne du violet au rose… ♥

    Peut-être apprécieras-tu découvrir la Box « J’ai un grain » qui propose de faire découvrir une fois par mois un café de qualité fraichement torréfié (les torréfacteurs peuvent être de toute la France) avec un petit article explicatif & descriptif sur le café sélectionné du mois ✩

    Oh, si tu passes à Paris, on ira boire un café de qualité ensemble ? ♡

    Merci Victoria pour cet article très doux ✿

  2. Je ne bois pas de café (j’ai une digestion fragile et l’acidité du café me donne des brûlures d’estomac…) Mais c’est une superbe idée de cadeau… J’en connais plus d’un qui seraient ravis par une jolie cafetière pour une extraction douce comme tu le présentes!
    Belle journée, Xxx

    Julie, Petite and So What?

  3. En plus d’être très jolie, cette cafetière aura surement le mérite de me réconcilier avec du café « filtre ».
    A la maison on est des amateurs de café (et de thé aussi) du coup on a investi dans une bonne machine à expresso. Pratique pour une ou deux tasses mais pas pour de nombreux invités ou pour l’envie d’un gros mug de café !

    En plus j’ai cassé la cafetière à piston de monsieur, donc voilà une très bonne idée cadeau pour me rattraper !

    Merci pour la découverte !

  4. Hello Victoria <3 Ah je m'attendais bien à ce que tu rédiges un post sur la Chemex qui te va tellement bien je trouve ! J'avais hâte de connaitre ton expérience et ton ressenti, j'avais fait, grâce à toi , la découverte de la méthode cold brew et je vais m'empresser de reprendre ce procédé, parfait pour l'été.

    J'ai moi-même rédigé un article Slow Coffee sur la Chemex le mois dernier, si jamais tu as envie de lire une autre expérience :) http://bit.ly/coffee-chemex

    Très bonne journée à toi et encore merci pour tes billets toujours géniaux ! <3

    -Mathilda

  5. Heureusement que j’avais du café sous la main en regardant ta vidéo ! Elle représente très bien l’ambiance « petit café à la maison ».
    Sinon je suis tout a fait d’accord avec toi, la méthode utilisée pour faire son café est tellement importante et peut donner des résultats totalement différent ! Pendant longtemps j’ai été adepte des cafetières italienne, qui font un café très typé et amer, mais maintenant je préfère les méthodes similaire à la chemex, qui développe plus les arômes :).
    La chemex me plait beaucoup (surtout pour son design) j’éspère pouvoir me l’offrir un jour !

  6. Je suis folle de cette cafetière, tellement belle, simple et équilibrée. Un bijou de design épuré.
    Je suis tellement revenue de Nespresso dont je n’aime vraiment plus les cafés après des années et des litres avalés.
    Merci pour cette petite revue, toujours très intéressante.
    Bonne journée.

  7. L’idée me plaît, mais le résultat, en tout cas avec ces quantités, n’est pas terrible.
    Ce n’est pas du café, c’est de la lavasse…

    • La Chemex permet d’obtenir un café rond et équilibré, pas du café hyper fort comme avec la cafetière à piston ou la machine à espresso par exemple, mais la boisson obtenue est excellente normalement. Je suis loin d’être la seule à le dire :)

      J’ai utilisé ces proportions avec des cafés plus doux ou plus forts, et à part une fois où le résultat était trop dilué (parce que les grains n’étaient pas moulus correctement) cela a toujours donné un très bon café.

      Donc si tu as obtenu de la « lavasse » c’est peut-être aussi que la mouture était trop grossière ? Pour un prochain essai tu peux essayer de moudre plus finement, ou si tu crois que la mouture était correcte, réduire la quantité d’eau de 100g ! Cela devrait s’arranger !

  8. Je suis justement en pleine période de café en ce moment ♥ Ton article me donne envie de consommer du café de qualité, c’est nouveau pour moi et j’achète vraiment n’importe quoi haha. Merci pour cette découverte et belle journée !!

  9. voilà 2 ans que j’utilise la chemex, achetée autant pour le design que pour la qualité du café bu !
    Ce que j’aime le plus dans cette méthode finalement c’est de choisir mon café selon mes envies et mes découvertes comme je le fais avec mes thés. Je sélectionne des variétés à rendu différent, des petits torréfacteurs, des producteurs bio et équitables et je varie les provenances.
    Et puis là où je vis c’est la GRANDE mode alors on trouve plein de vendeurs de très bons cafés (stumptown, blue bottle…) !

  10. Pingback: Un invincible été » Ailleurs sur le web #58

  11. on jette l’eau chaude une fois que l’on a imbibé le filtre mais alors quelle eau utilise-t-on pour infuser ensuite le café ? et au total au final combien en quantité sur les 700g du départ ?

  12. Ah c’est rigolo, j’ai offert une cafetière Bodum sur le même principe à mon mec ! Il l’a cassée du coup je me tâtais à prendre une Chemex (que je trouve plus jolie). Par contre sur les Bodum il y a un filtre en inox, qui permet d’éviter de jeter du papier à chaque utilisation !

  13. Pingback: Slow Coffee à la Chemex » les remedes naturelles

Répondre

Naviguer